lundi 18 juillet 2011

petite incursion dans le monde de la net-rencontre...

Quand on se fait plaquer, on pleure, on re-pleure, on écoute de la musique italienne extrêêêêmement sirupeuse pour re-re-pleurer et définitivement assécher la fontaine qu'on est devenue!

ENSUITE, comme on est une warrior-girl (non-mais!!!), on décide fermement de ne pas rester sur un échec, et pour se faire, de rencontrer de nouvelles personnes.

On se force désormais à renier toutes ses anciennes allégeances à notre singulière et pitoyable (on commence à s'en rendre compte-heureusement-on-il-était-temps-de-grandir!!!) attirance pour les mecs "plutôt comme-ci et surtout pas comme-ça" afin de casser cette sournoirse, invisible, sybiline "chaîne des même schémas" à laquelle on semblait s'accrocher viscéralement, comme si c'était plus fort que nous, comme si: "mon dieu les mecs comme-ça c'est juste-pas-à-notre-niveau-princessoral-yeuark".

Comme, on ne rencontre pas grand monde en journée à part son merveilleux boss, - qui pourrait être notre père et surtout porteur de moustache et santiags invétéré - on décide de foncer sur un site de rencontre qui en dit long sur son titre: ce sont les mâles qui se présentent sous leur meilleur jour afin qu'une gente dâme (ou midinette selon) daigne leur faire l'aumone d'une cyber-attention en leur cliquant dessus!
Ca m'a sensiblement rappelé la cour des paons... et puis ensuite jme suis dit que les femmelles paons étaient trop ternes; du coup la recherche d'une autre image plus pompeuse reste en gestation.

Bref, on se dit qu'au moins comme ça c'est drôle et franc, car y'a des cases très appropriées à cocher du genre: "cdi", "cdd", "pc" et autre avertissement clignotant à l'attention des zouailles-à-couettes à la recherche d'une de ces catégories.
DONC on se la joue à la recherche de sa nouvelle vie 2.0. Et on compare et on trie et on fini par se prendre au jeu des rayonnages, à trouver quelques idées-physiques-présentations, assez cocasses et dignes d'intérêt.

DU COUP on clique et on se met à discuter, que dis-je à refaire le monde avec de parfaits inconnus -certainement comme nous en pyjam' sur le canap tout seul un samedi soir avec son café qui refroidit sur la table basse.
C'est un jeu qui m'a beaucoup amusée jusqu'à ce que je me rende compte, en détaillant avec davantage d'attention la fiche des 2 damoiseaux sélectionnés, que ces même seuls 2 étaient de vrais "très comme-ci"...

C'est en les rendant prestement à leur rayon avec un air désabusé (très intérieur l'air hein, ya plus personne pour regarder...) qu'on se rend compte que contrer ses attirances c'est vouloir contrer sa personnalité...

YA PLUS QU'A accomplir un grand travail sur-soi... ralala manquerait plus que je tombe amoureuse de mon futur psy ;) !!!

2 commentaires:

  1. toi et le shopping ;) ou je dois plutot dire le chope-in? ;)

    RépondreSupprimer
  2. bah, ct surtout la fin des soldes...

    RépondreSupprimer